Bâtiment passif

Convaincus de notre responsabilité dans le développement « durable » du bâti et donc de notre environnement, nous nous sommes engagés, depuis 2007, dans la réalisation de bâtiments passifs. Ces projets, hautement techniques mobilisent tant notre savoir-faire que notre créativité. Nouvelles technologies, nouveaux matériaux, soin très particulier à apporter lors de l'exécution sont autant de sujets de réflexion sur lesquels nous travaillons avec nos équipes et nos partenaires.

De Graeve décroche le Blue House 2012.

Cinq chantiers spécifiques, cinq réussites, cinq références !

En savoir plus sur le chantier de l'Administration Communale de Louvain-la-Neuve

En savoir plus sur le chantier des "kots passifs"

En savoir plus sur le chantier du collège du Biéreau à Louvain-la-Neuve

En savoir plus sur le chantier des appartements sociaux à Molenbeek

En savoir plus sur le chantier de la crèche de Trivières

Conception et réalisation d'un ensemble de 14 logements passifs à Molenbeek-Saint-Jean (MO : Fonds du logement de la Région Bruxelles Capitale / Architecte : Damien Carnoy)

Qu'est-ce qu'un bâtiment passif ?

C'est simplement un bâtiment qui consomme très très peu d'énergie, tout en assurant un grand confort pour ses occupants, en été comme en hiver.
En guise d'exemple, la consommation totale énergétique d'un bâtiment « ancien » représente environ 22 l de mazout par m2 et par an
Cette valeur est ramenée à 12 l pour un bâtiment classique construit aujourd'hui.
Pour un bâtiment passif, la consommation tombe à environ 2 l de mazout par m2 et par an !

Une construction passive permet l'utilisation de l'énergie solaire sans intervention d'appareils. Une bonne architecture exploite l'énergie solaire en hiver et élimine la radiation du soleil non désirée en été.

Dans la pratique, certaines architectures nécessiteront l'application de brise-soleil ou stores en été ; en hiver les déperditions de chaleur peuvent être limitées par l'utilisation de volets.

Comment construire un bâtiment passif ?

Il y a essentiellement 3 critères qu'il est crucial de respecter lors de la conception et de la réalisation d'un bâtiment passif.

D'abord une isolation thermique très importante : il n'est pas rare de mettre en œuvre jusqu'à 30 cm d'isolant dans un bâtiment passif.

Ensuite l'étanchéité à l'air : Afin d'éviter les pertes thermiques par infiltrations d'air, une attention très particulière est apportée à rendre le bâtiment COMPLETEMENT étanche à l'air.

On crée ainsi une sorte de « THERMO » dans lequel .... Il faut pouvoir vivre !

Pour cette raison, on installe un dispositif de ventilation mécanique avec échangeur de chaleur. Celui-ci extrait l'air vicié et chaud des locaux et le remplace par de l'air frais extérieur réchauffé par l'air sortant.

Est-ce difficile de construire « Passif » ?

Oui ! Une des raisons tient certainement dans le fait d'une OBLIGATION DE RESULTAT pour l'obtention du LABEL PASSIF ;
En fin de réalisation, chaque bâtiment passif est mis sous pression avec de gros ventilateurs et leur étanchéité à l‘air est mesurée. Elle ne peut excéder une certaine valeur.
Pour une maison par exemple, la surface totale de tous les passages d'air au travers des façades et de la toiture ne peut pas dépasser la taille d'un carton café.

De plus, au niveau de l'isolation, chaque détail d'exécution doit être étudié et réalisé afin de respecter scrupuleusement les hypothèses de calcul du programme de dimensionnement thermique (PHPP).

Ceci implique que sur chantier, chaque intervenant, tant dans nos équipes que chez nos sous-traitants, doit être sensibilisé à ces nouvelles contraintes. Il s'agit d'un changement de mentalités important mais essentiel pour la réussite d'une construction passive !


Thermographie infrarouge d'un bâtiment

DE GRAEVE est membre de la « Plateforme Maisons Passives »

Et du cluster CAP2020